Où il n'est bien sûr nullement question, ni d'automne, ni de Paris…

13 juin 2008

Pluie des Prunes

Posté dans : Caution Intellectuelle à 2 Yens, En Passant, par Dave A. à 4:29

Quam juvat immites ventos audire cubantem
Et dominam tenero continuisse sinu
Tibullus

2 Comments »

  1. Allez: mets ça là, qu’on le délie…

    Comment par Briscard — 16 juin 2008 @ 8:49

  2. […] mousson Kyotoïte est l’un des pire climats du Japon. Du temps de la vieille capitale impériale, les […]

    Ping par L’Automne à Paris » Pour de Vrai — 21 août 2009 @ 4:03

RSS feed for comments on this post. | TrackBack URI

Leave a comment

XHTML (les tags suivants sont autorisés): <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> .

et ignotas animum dimittit in artes